Être généreux
ici et maintenant c'est nous donner les moyens d’agir à tout moment
et sur tous les terrains.



  • Je fais
    un don


  • Votre générosité
    permet d’envoyer
    du matériel et
    des médecins
    sur le terrain


  • Nous sauvons
    des vies

Faire un don aujourd’hui à Médecins Sans Frontières, c’est soigner les enfants malades en République démocratique du Congo, c’est venir en aide aux victimes du conflit au Yémen, c’est offrir une bulle d’oxygène aux populations vulnérables atteintes par la COVID-19 en France ou encore porter assistance aux personnes menacées par les inondations au Soudan du Sud.

Donner à Paris, à Nantes, à Marseille ou à Lyon, c’est permettre à nos médecins de sauver des vies partout dans le monde.

Je donne
Découvrez nos actions sur le terrain.
Déjà 10 165 personnes
ont fait un don pour
les plus vulnérables.

*dons enregistrés depuis le 16 Novembre

Vous aussi soutenez nos actions !

Je donne

Être généreux ici
c'est
soigner
Nyamach à Ulang

Environ 800 000 personnes ont été affectées par les inondations qui touchent le Soudan du Sud depuis juillet dernier. Avec le niveau des rivières qui continue de monter la situation reste extrêmement préoccupante, des milliers de familles sont menacées par le manque d’eau, de nourriture ou d’abris décents.

Les besoins médicaux ne cessent d’augmenter, les cas de paludisme sont de plus en plus nombreux et des flambées épidémiques sont à craindre.

Plusieurs régions sont touchées par les inondations au Soudan du Sud, nos médecins gèrent des cliniques mobiles dans cinq villages et une clinique d'urgence. Au cours des deux derniers mois, nous y avons traité plus de 13 000 patients, dont plus de 5 000 enfants de moins de cinq ans. Ne nous arrêtons pas là !

Le chef de mission MSF au Soudan du Sud, Ibrahim Muhammad, est inquiet de la situation : « Ces inondations se sont produites dans un contexte d’urgences multiples, dont la COVID-19, des combats accrus, une crise économique croissante et des niveaux élevés d'insécurité alimentaire. » Nous n’abandonnerons pas ces populations en détresse, aidez-nous à renforcer nos actions.

Je donne

Être généreux ici
c'est
vacciner
Souffrance à Biringi

Depuis plus de 2 ans, les équipes MSF luttent contre la plus grande épidémie de rougeole au monde, qui a tué plus de 6 600 personnes, en République démocratique du Congo, pays très étendu dont la plupart des zones sont inaccessibles.

Tout au long de l'année, les équipes MSF ont déployé d'importants moyens pour intervenir dans les zones les plus reculées de ce pays très étendu. Elles ont ainsi vacciné plus de 260 000 enfants, dans une dizaine de provinces. Depuis 50 ans, les équipes MSF apportent des soins aux populations touchées par des épidémies et ont ainsi pu développer des protocoles sanitaires pour ralentir la progression voire endiguer la maladie et mènent notamment d'importantes campagnes de vaccination. Seul le soutien de nos donateurs nous permet d'agir.

« Lorsqu’une épidémie est déclarée, il faut mener de front la prise en charge médicale des patients et la vaccination afin de stopper la propagation de la maladie. MSF poursuit la prise en charge médicale gratuite et de qualité pour les patients, mais l’épidémie a toujours plusieurs pas d’avance sur la réponse médico-humanitaire » explique Alex Wade, chef de mission pour MSF en RDC.

Je donne

Être généreux ici
c'est
soigner
Kenan à Saada

Depuis cinq ans, le Yémen est en guerre, l’insécurité y règne, à tout moment la population peut se retrouver prise au piège des combats et frappée par les bombardements de la coalition menée par l’Arabie saoudite. Cette insécurité permanente fait du Yémen l'un des pays les moins accessibles au monde.

Pourtant l’aide internationale est indispensable pour traiter le nombre de patients toujours plus grand. Les équipes de MSF sur place ont besoin de matériel médical, de médicaments, d’infrastructures et aussi de personnel médical qualifié pour sauver des vies.

« Les mines antipersonnel, au Yémen, les militaires en ont foutu littéralement partout, dans les champs, sur les routes. Qui joue dans les champs évidemment ? Ce sont les gamins. Qui travaille la terre ? Ce sont les parents. Et en fait, ce sont des familles entières comme ça qui n’ont plus accès à leurs cultures, plus accès à leurs champs ou qui, littéralement, sautent sur des mines, ça fait des générations entières d’estropiés » raconte Agnès Varraine-Leca, qui s’est rendue trois fois au Yémen en 2019 pour Médecins Sans Frontières.

Je donne

Être généreux ici
c'est
prêter main forte au personnel soignant dans les EHPAD

En France, face à la pandémie de COVID-19, les équipes de MSF interviennent dans 56 EHPAD afin d'apporter un soutien médical et psychologique aux résidents mais également au personnel soignant, fortement éprouvés pendant la première vague.

Les équipes MSF contribuent également à accompagner les EHPAD dans la mise en œuvre des protocoles sanitaires et dans l'assurance de la continuité des soins de fin de vie. Votre soutien financier permet à MSF d'apporter une aide médicale aux plus vulnérables.

« Dans certains cas, il s’agira de renforcer directement les soins médicaux et infirmiers, dans d’autres de fournir des conseils techniques pour contrôler les risques d’infection et continuer d’organiser des visites de famille par exemple. Un soutien psychologique pour le personnel et les résidents continuera d’être proposé et dans certains cas nous pourrions aussi fournir des équipements médicaux, notamment pour assurer un apport d’oxygène aux patients rencontrant des difficultés respiratoires. Ce dispositif se concentrera sur les EHPAD avec lesquels nous sommes en contact en Ile de France, mais nous sommes d’ores et déjà en train d’explorer comment l’étendre à d’autres régions », déclare Dr. Jean-Hervé Bradol, médecin MSF.

Je donne
  • 38 000 membres des équipes MSF
    sur le terrain
  • 74 pays
    d'intervention
  • 99,1 de ressources
    d'origine privée

Médecins Sans Frontières apporte secours aux populations en détresse, aux victimes de catastrophes d'origine naturelle ou humaine, de situation de belligérance, en toute neutralité et impartialité. Ses équipes s'engagent à respecter les principes déontologiques de leur profession et à maintenir une totale indépendance à l'égard de tout pouvoir, ainsi que de toute force politique, économique ou religieuse.

La garantie de l’autonomie et de l'indépendance d’actions de l'association s'enracine dans son financement, assuré par la générosité de ses donateurs privés. En France, en 2019, 99,1 % des ressources de MSF étaient d'origine privée.

Conjuguez
générosité
et optimisation
fiscale

* 75% du montant de votre don au profit de Médecins Sans Frontières peut être déduit de votre impôt sur le revenu dans la limite de 1000€ de don, 66% au delà.

  • 100 € Montant du don
  • 25 € Coût réel
  • 75 €* Réduction fiscale
Je donne